Château de Sainte Agnès


Aller au contenu

le déperchement

XVe s.

La question du "déperchement" :


..........Après une augmentation spectaculaire de l'utilisation de la céramique entre le XIIe et le XIIIe siècles, et après le "boom" du XIVe qui correspond au maximum d’activité sur le site (travaux de fortification, terrassements... et sans doute une poussée démographique), la baisse spectaculaire de l'utilisation de la céramique indique que le transfert du village sur son site actuel s’est effectué dans le courant du XVe siècle.

..........Qualitativement, la provenance des céramiques est également significative. Au XIIIe siècle, on note des importations de quelques céramiques siciliennes de tradition encore musulmane. Aux XIVe et XVe siècles, la proportion de vaisselle de luxe importée (d’Espagne, et surtout de Toscane) témoigne de la présence d'une élite locale. Le réseau d'approvisionnement tendit à se restreindre vers 1500. A cette date, l'élargissement du périmètre de l’enceinte, transformant l’ensemble château/ancien village en forteresse, explique que la céramique (utilisée par les soldats de la garnison) fut désormais assez commune et de provenance régionale (Provence et Ligurie), puis étroitement locale : les productions de Vallauris devinrent omniprésentes au XVIIIe siècle.

...........Dans tous les cas on note la prééminence des transports maritimes : aucune céramique dauphinoise ni piémontaise. En revanche, outre l'axe ligure (Savone, Albisola…) actif en toutes périodes, un axe important venait de Pise jusqu'au XVe s., il fut relayé ensuite par un autre venant de Marseille qui draine les céramiques de l'Huveaune, du Val de Durance (alors navigable jusqu'à Sisteron) et de l'Uzèges (Gard).




Retourner au contenu | Retourner au menu