Château de Sainte Agnès


Aller au contenu

village primitif

Village primitif







.........Vers 1150, le cartulaire de la cathédrale de Nice fait mention d’un certain "Rostagnus de Sainte Agnès" qui effectue une donation. C’est la première mention connue du village, qui s’était donc placé, à une date encore indéterminée, sous la protection d’une sainte romaine, martyrisée au tout début du IVe siècle, sous Dioclétien.

.........Ce village, dont le souvenir est en train de disparaître de la mémoire collective, se trouvait sur le piton rocheux qui surplombe le village actuel.

Le site du village primitif vu du château

Le mur nord de l'église primitive

Restitution de la zone de l'église primitive

..........De l'église Sainte-Agnès, édifice à nef unique (6,20 m de large), il ne subsiste que quelques bases de murs et une abside (3,20 m de diamètre). La faible épaisseur des murs de la nef (0,50 m) doit correspondre à une couverture en charpente et celle du mur de l’abside (0,70 m) à une voûte en cul de four.

..........En avant de l'église se trouve le cimetière du village qui cessa de fonctionner au XIVe siècle. L’église fut définitivement abandonnée au XVIe siècle.

Un corps du cimetière




Retourner au contenu | Retourner au menu